Quatre chercheurs de l’IRIC reçoivent une bourse du Fonds de recherche Québec – Santé

Chercheurs boursiers_post body

De gauche à droite et de haut en bas : Vincent Archambault, Philippe Roux, Matthew J. Smith, et Brian Wilhelm.

L’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal est fière d’annoncer que dans le cadre du programme Chercheurs-boursiers, le Fonds de recherche du Québec – Santé(FRQS) a octroyé des bourses salariales à quatre de ses chercheurs principaux. Les chercheurs boursiers sont :

  • Vincent Archambault, Chercheur principal, Unité de recherche sur la régulation du cycle cellulaire,
  • Philippe Roux, Chercheur principal, Unité de recherche en signalisation cellulaire et protéomique,
  • Matthew J. Smith, Chercheur principal, Unité de recherche Signalisation et biologie structurale du cancer,
  • Brian Wilhelm, Chercheur principal, Unité de recherche en génomique à haut débit,

Consulter la liste complète des chercheurs boursiers 2016-2017

En savoir plus sur le programme Chercheurs-boursiers du FRQS

Michel Bouvier, directeur général de l’IRIC, « félicite les chercheurs pour l’obtention de ces bourses qui témoignent de l’excellence de leur travaux et remercie le FRQS pour son soutien. Ces bourses sont une aide essentielle pour la recherche contre le cancer. La découverte des mécanismes à l’origine de ces maladies et de nouvelles pistes thérapeutiques sont d’une importance capitale quand on sait que le nombre  de patients atteint du cancer est appelé à augmenter de 40 % au cours des 15 prochaines années. »

 

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

L’IRIC lance la 11e édition de son École d’été en biologie des systèmes

école d'étéLe 9 mai dernier, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM) a procédé au lancement de l’édition 2016 de son École d’été en biologie des systèmes. Cette année, 41 étudiants poursuivant leur formation aux cycles supérieurs à l’IRIC ou dans d’autres centres de recherche de la grande région de Montréal participent aux divers cours proposés afin de parfaire leurs connaissances et leurs habiletés techniques dans le domaine de la recherche sur le cancer.

« Un nombre record d’étudiants se sont inscrits pour suivre nos cours cette année. Cela témoigne de la popularité de la formation multidisciplinaire proposée, qui est axée sur la compréhension des mécanismes impliqués dans le développement du cancer et de la réponse immunitaire qui en découle, et sur le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques » souligne Sylvie Mader, responsable de l’École d’été en biologie des systèmes de l’IRIC.

Grâce à l’expertise et au soutien de son équipe composée d’une trentaine de professeurs-chercheurs de l’IRIC, de l’UdeM, du Centre de recherche du CHUM et du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’École d’été en biologie des systèmes offre des cours théoriques couvrant une variété de sujets liés à la recherche de pointe en cancérologie. Les cours abordent des thèmes tels que le cycle cellulaire, l’expression des gènes, les voies de signalisation, la génétique moléculaire des eucaryotes, l’utilisation d’organismes modèles, les mécanismes de défense immunitaire, le développement du médicament, la bio-informatique, l’utilisation thérapeutique des cellules souches et l’immunothérapie.

 

Les cours offerts dans le cadre de l’École d’été font partie de la maîtrise et du doctorat en biologie moléculaire (option biologie des systèmes) de l’UdeM. Ces cours sont également accessibles à tout étudiant de 2e ou 3e cycle de l’UdeM répondant aux prérequis exigés.

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

 

Des représentants de l’IRIC au congrès international BIO 2016

BIO_Convention_LOGO_CMYKDans le cadre du congrès international BIO 2016 qui se déroule présentement cette semaine du 6 au 9 juin à San Francisco, en Californie, et qui regroupe plus de 15 000 biotechnologies et leaders pharmaceutiques à travers la planète, soulignons la présence remarquée des représentants de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal soit, Michel Bouvier, directeur général et chercheur principal de l’Unité de recherche en pharmacologie moléculaire, Nadine Beauger, directrice générale d’IRICoR, l’organisme de l’IRIC responsable de la découverte, de la valorisation et de la commercialisation des médicaments, et Steven Klein, vice-président au développement des affaires, IRICoR. Ils y présentent le portfolio de découverte de thérapies innovantes de l’IRIC et d’IRICoR.

En effet, participant dans le cadre d’une délégation québécoise composée d’environ 35 entreprises, organisations, centres de recherche et partenaires de l’industrie, organisée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation en collaboration avec Investissement Québec et le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, la direction de l’IRIC et d’IRICoR a salué les propos enthousiasmant tenus par la ministre de l’Économie de la science et de l’Innovation, madame Dominique Anglade, illustrant la volonté du gouvernement du Québec de faire de l’innovation en science de la vie, une priorité.

Lire le communiqué du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation

En savoir plus sur cette conférence (en anglais seulement)

 

Renseignements 

Sylvie Piché
Conseillère principale en communication et relations médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
sylvie.piche@umontreal.ca│(514) 343-7770 poste 41299

Rapport d’activités 2014-2015 — IRIC : vaincre le cancer différemment

IRIC Rapport d'activités 14-15_Page_01L’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM) est fier de publier son rapport d’activités 2014-2015. Ce document souligne le modèle unique et innovateur de l’IRIC qui vise à accélérer la découverte de médicaments contre le cancer.

Robert Tessier, Président du conseil d’administration, affirme que « tout au long de la dernière décennie, l’IRIC a su faire preuve d’audace pour connaître un essor exceptionnel. […] L’importance de sa mission, le dynamisme de son équipe et la qualité de ses infrastructures en ont fait l’un des centres de recherches les plus performants et admirés au Canada et sur la scène internationale. Ces facteurs se traduisent aujourd’hui par des résultats probants, susceptibles d’avoir un impact déterminant dans la lutte contre le cancer et les maladies affectant le système immunitaire. »

Michel Bouvier, Directeur général de l’IRIC, témoigne de l’importance de la recherche fondamentale pour « mieux comprendre les mécanismes biologiques déréglés qui caractérisent cette maladie. Les résultats ainsi obtenus doivent aussi pouvoir être applicables à la résolution de problèmes spécifiques, afin que nous puissions être en mesure d’offrir rapidement de nouvelles thérapies efficaces. »

Il souligne également « la contribution remarquable d’une multitude de donateurs dont l’appui renouvelé est un gage de succès pour l’avenir. »

Marc Therrien, Directeur scientifique de l’IRIC, ajoute que si « l’IRIC a déjà acquis une réputation enviable auprès de la communauté scientifique canadienne et internationale, l’avenir s’annonce encore plus prometteur. Avec l’effet combiné d’un programme scientifique mature, du recrutement de nouveaux chercheurs et du lancement de plusieurs études cliniques dans l’année à venir, nous pouvons être assurés que l’Institut fera sa marque dans la lutte contre le cancer. »

Le rapport décrit les activités du 1er mai 2014 au 30 avril 2015 des trois axes de recherche (Biologie du cancer ; Leucémies et cellules souches ; Diagnostics moléculaires et thérapies ciblées), des infrastructures scientifiques et de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche (IRICoR) ainsi que des événements relatifs à la relève de demain, au rayonnement de l’Institut et aux retombées philanthropiques.

Consulter le rapport d’activités.

 

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

 

Audace : plus de 1,1 million pour bâtir l’avenir de la recherche dans la lutte contre le cancer

Audace 2016

De gauche à droite : Pierre Pomerleau, coprésident de la soirée, président et directeur général, Pomerleau inc. ; Michel Bouvier, directeur général et chercheur principal, IRIC ; Robert Tessier, président du conseil d’administration, Caisse de dépôt et placement du Québec ; Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal ; Louise Roy, chancelière de l’Université de Montréal ; Guy Sauvageau, chercheur principal, IRIC ; Sylvain Brosseau, coprésident de la soirée, président et chef de l’exploitation global, Fiera Capital ; Roland Lescure, coprésident de la soirée, Premier vice-président et chef des Placements, Caisse de dépôt et placement du Québec

L’événement-bénéfice Audace, qui en est à sa 3e édition cette année, a fait salle comble ce mercredi avec près de 450 convives réunis sur le Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Grâce à la participation de généreux donateurs, c’est plus de 1,1 million de dollars qui a été amassé au profit de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal.

Sous la coprésidence d’honneur de M. Sylvain Brosseau, Président et chef de l’exploitation, Fiera Capital, M. Roland Lescure, Premier vice-président et chef des Placements, Caisse de dépôt et placement du Québec, et M. Pierre Pomerleau, Président et directeur général, Pomerleau Inc., la soirée «Audace» a notamment rendu hommage aux chercheurs, employés et étudiants de l’Institut qui travaillent chaque jour pour trouver de nouveaux traitements contre le cancer, une maladie qui emporte annuellement un Canadien sur quatre.

Selon le rapport des « Statistiques canadiennes sur le cancer 2015 » publiées par Statistiques Canada et la Société canadienne du cancer en mai dernier, le nombre de cas de cancer est appelé à augmenter de plus de 35 % au cours des 15 prochaines années. La recherche deviendra donc de plus en plus une priorité dans les actions dans la lutte contre le cancer.

Sous la houlette de l’animateur et comédien Stéphane Bellavance, l’atmosphère était à la fête et au divertissement, et chaque convive a  pu apprécier l’importance de la cause, soit le soutien aux recherches de pointe de l’IRIC dans la lutte contre le cancer : «Par l’expertise mondialement reconnue de ses chercheurs et son modèle avant-gardiste, l’Institut contribue à faire rayonner le Québec et Montréal sur la scène internationale. Les fonds recueillis lors de l’évènement serviront à soutenir des travaux qui pourraient mener à la découverte prochaine de nouvelles thérapies contre le cancer », ont affirmé les coprésidents.

Les montants amassés seront versés au Fonds Audacieux dont le mandat est d’investir dans les quatre grandes priorités de l’IRIC, soit le recrutement de chercheurs chevronnés, la formation des chercheurs de demain, des projets de recherche à grand potentiel d’innovation et l’acquisition d’équipement de pointe.

«Au nom de tous les membres de l’Institut et des patients atteints du cancer, je tiens à remercier l’ensemble de nos généreux donateurs qui nous ont permis d’atteindre cette somme record pour cette troisième édition d’Audace. C’est grâce au soutien de la communauté que notre institut continue de grandir, d’attirer des chercheurs de haut calibre de partout dans le monde, de se doter d’équipements essentiels et d’encourager de jeunes scientifiques talentueux. L’avenir est prometteur, et le soutien qui nous est accordé nous permettra d’accélérer encore d’avantage les  avancées spectaculaires dans la recherche contre le cancer »,  a ajouté Michel Bouvier, directeur général de l’IRIC.

L’Institut tient à souligner de façon particulière le travail remarquable des membres du comité de financement qui ont largement contribué au succès de cette soirée. L’Institut est redevable aux nombreux partenaires principaux, dont la Caisse de dépôt et placement du Québec, CGI, CIBC, le Mouvement Desjardins, Fiera Capital, Ivanhoé Cambridge et Pomerleau Inc. Un immense merci également à nos partenaires intermédiaires, commanditaires et bénévoles sans qui il n’aurait pas été possible de tenir un tel événement.

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

Sylvie Piché
Conseillère principale en communication et relations médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
sylvie.piche@umontreal.ca│(514) 343-7770 poste 41299

 

 

Céline Laumont se distingue pour le concours Étudiants-Chercheurs Étoiles

photopostUne nouvelle étudiante s’ajoute, en ce mois de mai, à la liste de nos Étudiants-Chercheurs Étoiles : Céline Laumont, candidate au doctorat en biologie moléculaire dans le laboratoire du Dr Claude Perreault à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal, est la lauréate du Fonds de Recherche du Québec dans la section « Santé ». Assorti d’un prix de 1000 $, elle a obtenu ces honneurs grâce à son étude publiée dans la prestigieuse revue scientifique Nature Communications et intitulée : « Global proteogenomic analysis of human MHC class I-associated peptides derived from noncanonical reading frames ».

Notre système immunitaire identifie et élimine les cellules anormales ou infectées grâce à des fragments de protéines, appelées peptides, présentes à la surface de nos cellules. Dans cet article, elle a développé une nouvelle approche qui lui a permis de démontrer que certaines parties de notre ADN, que l’on pensait non-codant – c’est-à-dire que leur fonction biologique n’est pas remplie par une protéine – jouent en réalité un rôle important dans la reconnaissance du soi par notre système immunitaire. En effet, cet ADN non-codant permet la production de peptides cryptiques, qui diffèrent des peptides conventionnels, que notre système est capable de reconnaître.

En supposant que ces peptides cryptiques soient présentés spécifiquement par certaines tumeurs, il serait alors possible d’améliorer les traitements contre le cancer en apprenant au système immunitaire à cibler ces peptides. Étant reconnus comme anormaux, ils entraîneront l’élimination efficace des cellules cancéreuses, tout en épargnant les cellules saines, ce qui constituerait une avancée significative dans ce domaine.

« Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont collaboré, de proche ou de loin, à ce projet de recherche, car c’est grâce à elles, à leurs expertises complémentaires et à l’esprit de collaboration qui anime l’Institut que ce projet a pu être mené à bien. Pour nous, ce prix représente donc une forme de reconnaissance pour le temps et les efforts investis dans ce projet passionnant », a déclaré la jeune chercheuse.

Lire le communiqué du Fonds de Recherche du Québec

 

Étude citée

Laumont, C.M., Daouda, T., Laverdure, J.P., Bonneil, E., Caron-Lizotte, O., Hardy, M.P., Granados, D.P., Durette, C., Lemieux, S., Thibault, P., and Perreault, C. (2016). Global proteogenomic analysis of human MHC class I-associated peptides derived from non-canonical reading frames. Nature communications 7, 10238.

Résumé de l’article

Article complet

 

À propos du concours Étudiants-chercheurs étoiles du Fonds de recherche du Québec

Le concours Étudiants-chercheurs étoiles vise à reconnaître l’excellence de la recherche réalisée par les étudiants de niveau collégial et universitaire, les stagiaires postdoctoraux et les membres d’un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds de recherche du Québec. Pour plus d’information : www.frq.gouv.qc.ca

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

 

Nadine Beauger à la tête d’IRICoR

Nadine_Bigbox et vignette_photo postNadine Beauger devient la nouvelle directrice générale de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche (IRICoR). Elle prend la relève de Michel Bouvier, qui demeure directeur général de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM). La nomination a été faite par l’assemblée des membres d’IRICoR lors de sa dernière séance, sous la recommandation du conseil d’administration de l’organisation.

Avant sa nomination, Nadine Beauger était vice-présidente – liaison scientifique (volets propriété intellectuelle et relations académie-industrie). Elle œuvre depuis 2009 au sein d’IRICoR, et y a apporté son expérience approfondie en évaluation et transfert de technologies, capital de risque, propriété intellectuelle (PI), vérification diligente, et recherche clinique et biotechnologique, ayant évolué tant dans le milieu privé que public.

Chez IRICoR, Mme Beauger a eu la responsabilité d’identifier des nouveaux projets à fort potentiel commercial et de valoriser les projets en portefeuille en vue de leur commercialisation. Elle a été au cœur du développement et de la gestion de près de 40 familles de brevet qui ont contribué aux 8 ententes de licence actuelles conclues avec des partenaires privés (près de 35 millions de dollars d’investissement à ce jour en provenance du secteur privé).

« Nous sommes confiants que l’expérience et l’expertise de Nadine Beauger seront des atouts de taille pour mener à bien les projets d’IRICoR, souligne Johanne Boucher Champagne, présidente du conseil d’administration d’IRICoR. Sa rigueur de gestion et son enthousiasme sont des qualités essentielles pour mener à bien la mission de notre organisme, et c’est pourquoi elle peut compter sur l’appui de l’ensemble du conseil. »

« Le conseil d’administration remercie Michel Bouvier pour tout le travail accompli à la direction d’IRICoR au cours des quatre dernières années, ajoute-t-elle. Sous sa gouverne, IRICoR est devenu un joueur incontournable de la découverte de médicaments en milieu académique et jouit maintenant d’un rayonnement international se traduisant par des retombées socio-économiques et scientifiques importantes. »

Nadine Beauger possède un doctorat en Sciences Biomédicales (Hématologie-Oncologie), une Maîtrise en biopathologie cellulaire de l’Université de Montréal et un Baccalauréat en sciences (Anatomie) de l’Université McGill. Elle détient également un MBA des HEC Montréal et est membre de l’Association of University Transfer Managers (AUTM).

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche

L’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche (IRICoR) est un organisme à but non lucratif de l’Université de Montréal (UdeM) qui a pour mission d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments et de thérapies innovateurs provenant en particulier de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC), d’autres unités de recherche scientifique de l’UdeM et de collaborateurs externes. IRICoR investit dans des projets particulièrement novateurs assurant une transition rapide de la recherche universitaire à la mise en marché et identifie les meilleurs partenaires de développement pour des projets commercialement prometteurs. Les projets soutenus par IRICoR ont accès aux infrastructures de découverte de médicaments de l’IRIC et à des professionnels issus de l’industrie pharmaceutique. Pour plus d’informations.

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

 

 

L’IRIC érige un tableau en l’honneur de donateurs

Post_photo_iric.ca

Tableau d’honneur des donateurs, face à la réception de l’IRIC.

En remerciement à ses donateurs, l’Institut de Recherche en Immunologie et en Cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal gratifie ces derniers en érigeant un tableau en leur honneur. Celui-ci embellit le hall d’entrée du pavillon Marcelle Coutu, depuis ce lundi 21 mars.

Parmi ces donateurs, l’IRIC a la chance de pouvoir compter sur l’appui inestimable de la Fondation Marcelle et Jean Coutu. En continuité de cette relation de longue date avec l’Institut, la Fondation a octroyé un don de 5,5 millions de dollars en février 2015, en vue de créer le Fonds chaîne de découverte de médicaments. Grâce à ce don, il est possible de recruter des chercheurs d’élite et de financer des projets spécifiques à haut risque et à haut impact.

Il va aussi sans dire que l’IRIC tient particulièrement à remercier tous ses donateurs pour leur dévouement dans la lutte contre le cancer. Par ce soutien constant, l’IRIC peut faire la différence.

 

 

 

 

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations : www.iric.ca 

Renseignements

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

 

Concours Étudiants-chercheurs étoiles, Vincent-Philippe Lavallée se démarque

Photo postUn nouvel Étudiant-chercheur étoile s’est distingué, dans la section santé, ce mois de mars : Vincent-Philippe Lavallée. Le candidat au doctorat en biologie moléculaire, option biologie des systèmes de l’Institut de Recherche en Immunologie et en Cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM), est donc l’heureux lauréat du Fonds de Recherche du Québec et a reçu la somme de 1000 $ en récompense. Ce prix a été obtenu grâce à sa recherche publiée dans la prestigieuse revue scientifique Nature Genetics intitulée : « The transcriptomic landscape and directed chemical interrogation of MLL-rearranged acute myeloid leukemias ».

Cette découverte est une véritable révélation pour le monde de la recherche. Les leucémies myéloïdes aiguës avec réarrangement du gène MLL sont une forme de cancer associée à un haut taux de mortalité. C’est au sein de l’équipe du Dr Guy Sauvageau, chercheur principal de l’Unité de recherche en génétique moléculaire des cellules souches à l’IRIC, et professeur titulaire à la Faculté de médecine de l’UdeM, que Vincent et ses collaborateurs ont identifié un groupe de gènes qui présentent des marqueurs intéressants. En effet, ces derniers pourraient permettre de mieux diagnostiquer la maladie. Comme l’a démontré cette étude, il a été possible d’identifier plusieurs cas qui n’avaient pas été détectés par les techniques de laboratoire habituelles, et il est aussi envisageable de suivre la réponse de la maladie durant et après les traitements de chimiothérapies. Grâce à ces découvertes, une stratégie de traitement très prometteuse pourra être mise place et testée dans le contexte d’une étude clinique.

« C’est un honneur et je suis très heureux de recevoir ce prix. C’est un projet qui me tient à cœur et pour lequel nous avons consacré beaucoup d’énergie. Je tiens aussi à remercier toutes les personnes qui ont collaboré, de près ou de loin, à cette recherche dans notre laboratoire, et au sein de l’Institut. », déclare le jeune chercheur.

Lire le communiqué du Fonds de Recherche du Québec

Étude citée

The transcriptomic landscape and directed chemical interrogation of MLL-rearranged acute myeloid leukemias

Vincent-Philippe Lavallée, Irène Baccelli, Jana Krosl, Brian Wilhelm, Frédéric Barabé, Patrick Gendron, Geneviève Boucher, Sébastien Lemieux, Anne Marinier, Sylvain Meloche, Josée Hébert & Guy Sauvageau

Nature Genetics  47, 1030–1037 (2015)

À propos du concours Étudiants-chercheurs étoiles du Fonds de recherche du Québec

Le concours Étudiants-chercheurs étoiles vise à reconnaître l’excellence de la recherche réalisée par les étudiants de niveau collégial et universitaire, les stagiaires postdoctoraux et les membres d’un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds de recherche du Québec. Pour plus d’information : www.frq.gouv.qc.ca

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283

Une invitation à réaliser votre défi 2016 contre le cancer

Post bodyL’Institut de Recherche en Immunologie et en Cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal vous invite à la 7e édition des Grands Défis IRIC contre le cancer. Ce défi sportif et caritatif est accessible à tous : venez marcher, courir, pédaler ou simplement soutenir une équipe pour lutter contre le cancer en faisant le plein de souvenirs, dans un moment festif et convivial !

« Mon rêve, c’est de trouver des traitements efficaces contre cette maladie et je sais qu’en agissant ensemble, qu’on soit marcheur, cycliste, coureur, chercheur ou donateur, on peut y arriver », affirme Dr Robert Patenaude, porte-parole des Grands Défis IRIC contre le cancer.

Sur le Mont-Royal, des défis pour tous ! – 10 et 11 septembre 2016

Avec le Tour IRIC du Mont-Royal, venez profiter d’un dimanche en famille en marchant 5 km, avec des activités ludiques et éducatives pour les plus petits. Les plus sportifs découvriront les sentiers du Mont-Royal avec nos parcours de course à pied de 5 et 10 km.

Les amateurs de vélo auront l’opportunité, pour la 3e année consécutive, de réaliser un tour d’honneur sur le circuit officiel du Grand Prix Cycliste de Montréal avant l’ouverture du parcours aux professionnels. Ils pourront aussi, avec le Défi Ascension IRIC, se lancer le défi de gravir, sur le Mont-Royal, l’équivalent du Mont Pierce (3 tours), de l’Alpe d’Huez (5 tours) ou encore du célèbre Mont-Ventoux (7 tours).

Défis du Parc en Mauricie — 24 et 25 septembre 2016

Situés dans le Parc national de la Mauricie, les cyclistes et coureurs avides de défis seront servis par les épreuves proposées par les Défis du Parc. Les participants pourront combiner différentes activités pour créer un parcours unique lors de cet événement devenu, avec les années, l’une des plus prestigieuses épreuves cyclistes de l’est du Canada.

Avantages

Trucs et astuces, chronométrage, programmes de remise en forme et camps d’entraînement font partie des nombreux avantages qui vous seront offerts. Les participants courront également la chance de remporter divers prix de participations dont un casque de vélo Louis Garneau d’une valeur de 500 $.

Plus d’information et s’inscrire

Joignez la cause et publiez vos photos d’entraînement sur Instagram ou notre événement Facebook et racontez-nous ce qui vous motive à participer en utilisant les mots-clés #grandsdefisiric #iricgreatchallenges #vaincrelecancer #raceagainstcancer.

L’IRIC tient en particulier à remercier ses partenaires qui soutiennent la mission de l’Institut : le Cimetière Notre-Dame-des-Neiges, les Défis du Parc, les Grands Prix Cyclistes, Louis Garneau, et la Ville de Montréal.

 

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour information : www.iric.ca

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283