Delphine BouillyL’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM) est heureux d’annoncer l’arrivée de Delphine Bouilly à titre de chercheure principale de l’Unité de recherche Conception et application de nanobiocapteurs électroniques. Elle occupera également un poste de professeure au Département de physique de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal.

Delphine Bouilly a poursuivi des études universitaires au sein de l’Université de Montréal, couronné par l’obtention d’un doctorat en physique en 2013, avant de poursuivre un stage postdoctoral à Columbia University, à New-York.

Elle a obtenu de nombreux prix et bourses au cours de ses études, dont la prestigieuse bourse Banting qui récompense les stagiaires postdoctorants les plus hautement qualifiés et dont le potentiel de recherche est très prometteur.

À l’IRIC, Delphine Bouilly et son équipe assemblent des circuits et capteurs électroniques ultraminiaturisés afin d’explorer la dynamique des interactions entre molécules biologiques (ADN et protéines) ou des fluctuations à l’intérieur d’une seule et même molécule. L’objectif est de développer de nouveaux outils pour détecter les biomarqueurs associés à différents types de cancer et de mieux comprendre la mécanique des macromolécules élémentaires. Les résultats de ces travaux permettront de soutenir et développer la conception de nouvelles thérapies. Le programme de recherche de Delphine Bouilly est complémentaire à l’expertise des chercheurs de l’IRIC et présente de nombreuses opportunités de collaboration au sein de l’Institut.

« C’est avec beaucoup de plaisir que nous accueillons Delphine au sein de l’IRIC, a déclaré Michel Bouvier, directeur général de l’IRIC. L’Institut poursuit son développement et continue de recruter des chercheurs de haut calibre complémentaires à l’équipe déjà en place, permettant ainsi d’accélérer la production de nouvelles connaissances et la découverte de nouvelles thérapies contre le cancer. Au nom de l’ensemble de l’IRIC, je lui souhaite la plus cordiale bienvenue. »

« La venue de Delphine dans notre équipe est une excellente nouvelle, a ajouté Marc Therrien, directeur scientifique de l’IRIC. Ses méthodes de recherche, ses idées innovantes et son esprit de collaboration s’inscrivent tout à fait dans la philosophie et les façons de faire de l’IRIC. C’est avec des collaborations audacieuses et complémentaires que nous assurerons la poursuite de nos succès. »

Son entrée en fonction est effective depuis le 5 janvier 2017.

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

 

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283