_g0a7461_jpeg_michel-bouvier_oct-2014Le professeur Michel Bouvier, directeur général de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM), et professeur au Département de biochimie et de médecine moléculaire de la Faculté de médecine, est le récipiendaire du prix Julius Axelrod en pharmacologie 2017 décerné par l’American Society for Pharmacology and Experimental Therapeutics (ASPET). Ce prix est décerné chaque année à un chercheur éminent pour souligner ses contributions significatives à la compréhension des mécanismes biochimiques sous-jacents aux actions pharmacologiques des médicaments ainsi que pour ses contributions au mentorat d’autres pharmacologues.

Ce prix est décerné au professeur Bouvier en reconnaissance de ses contributions importantes au domaine des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG), qui constituent la plus grande famille de récepteurs cellulaires ciblés par les médicaments, et de l’impact profond qu’il a eu en tant que mentor de nombreux étudiants et stagiaires postdoctorants.

Le professeur Bouvier et son laboratoire ont grandement influencé le domaine des RCPG entre autres par leurs contributions essentielles à plusieurs concepts innovants comme ceux d’agonisme inverse et de signalisation biaisée ainsi qu’au développement de chaperons pharmacologiques pour le traitement potentiel de plusieurs maladies génétiques dont le diabète insipide néphrogénique et l’obésité sévère précoce. Le professeur Bouvier et son laboratoire ont également été les premiers à mettre au point des approches de transfert d’énergie de résonance de bioluminescence (BRET), conduisant au développement de plus de 40 biocapteurs permettant de quantifier de nombreux aspects de la signalisation cellulaire via les RCPG.

Le professeur Bouvier recevra le prix Julius Axlrod lors de la rencontre annuelle de l’ASPET à Chicago au mois d’avril 2017. Il présentera également la conférence Julius Axelrod en pharmacologie lors de la rencontre annuelle de l’ASPET en 2018 à San Diego, en Californie.

À lire, sur le même sujet :

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations.

Renseignements 

Olivier Dilain
Conseiller en communication et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie│IRIC
Université de Montréal
olivier.dilain@umontreal.ca│514-343-7283