Le professeur Sylvain Martel et les membres de son équipe présents lors de la remise du Prix du public Québec Science Découverte de l’année 2016.

Rangée arrière (de gauche à droite) : Michael Atkin (Polytechnique); Dumitru Loghin (Polytechnique); Charles Tremblay (Polytechnique); Neila Kaou (Polytechnique); Michel Lafleur (Université de Montréal). Rangée avant (de gauche à droite) : Dominic De Lanauze (Polytechnique); Mahmood Mohammadi (Polytechnique); Sylvain Martel (Polytechnique); Danuta Radzioch (CUSM); Louis Gaboury (Insitut de Recherche en Immunologie et en Cancérologie); Té Vuong (Hôpital général juif); Nicole Beauchemin (Université McGill); Gerald Baptist (Hôpital général juif).

Le professeur Sylvain Martel, directeur du Laboratoire de nanorobotique de Polytechnique Montréal, et une équipe de chercheurs issus de Polytechnique Montréal, de l’Université de Montréal (dont l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie) et de l’Université McGill ont accompli une avancée majeure dans la recherche contre le cancer en mettant au point de nouveaux agents nanorobotiques capables de naviguer à travers le système sanguin afin d’administrer avec précision un médicament en visant spécifiquement les cellules actives des tumeurs cancéreuses, sans les effets secondaires habituels des chimiothérapies.

En récoltant 36 % des votes du public, cette percée scientifique remporte les honneurs de la 24e édition du concours annuel du prix « Découverte de l’année 2016 » du magazine scientifique Québec Science qui célèbre les découvertes québécoises les plus impressionnantes de la dernière année.

Lire le communiqué sur le site de Polytechnique Montréal