L’équipe de la professeure Katherine Borden de l’IRIC, en collaboration des chercheurs du Centre du cancer Segal de l’Hôpital general Juif de Montréal et de la Cleveland Clinic, Ohio, USA, a publié une étude dans la revue scientifique eLife qui décrit comment la protéine eIF4E, peut modifier la surface des cellules pour favoriser le développement du cancer. Cette protéine surabondante dans plusieurs cancers, favorise la production d’une couche protectrice et de saillies riches en acide hyaluronique (AH), un sucre complexe du microenvironnement cellulaire. Avant cette découverte l’AH était étroitement liée au cancer en raison de son rôle structurel dans le microenvironnement tumoral mais ces travaux fournissent le premier exemple d’un oncogène exploitant la production d’AH pour diriger son potentiel cancérigène sur les cellules tumorales elles-mêmes. eIF4E agit en stimulant la production d’une série d’enzymes impliquées dans la synthèse de l’AH. L’étude démontre aussi que l’inhibition d’eIF4E par la ribavirine ou l’utilisation de l’enzyme hyalunronidase, qui digère l’AH, réduisent  le potentiel cancérigène des cellules. Les résultats suggèrent qu’un traitement combinant la ribavirine et l’hyaluronidase pourrait être bénéfique. La professeure Borden et ses collaborateurs envisagent de tester cette approche en clinique. 

Pour en savoir plus sur cette étude, consultez le résumé complet d’Hiba Zahreddine, étudiante du labo de Katherine Borden: https://www.iric.ca/2017/11/recemment-publie-dans-elife-un-article-de-kathy-borden-ameliorant-la-comprehension-des-mecanismes-du-cancer/

Pour consulter l’article complet, visitez-le : https://elifesciences.org/articles/29830

 

Étude citée

The eukaryotic translation initiation factor eIF4E harnesses hyaluronan production to drive its malignant activity

Zahreddine HA, Culjkovic-Kraljacic B, Emond A, Pettersson F, Midura R, Lauer M, Del Rincon S,  Cali V and  Assouline S, Miller WH, Hascall V and Borden K.

eLife,  7 nov, 2017