Delphine Bouilly et Matthew J. Smith, chercheurs principaux à l’IRIC, ont tous deux obtenu une nouvelle Chaire de recherche du Canada, à l’issue du concours d’octobre 2016. Le programme fédéral permet de recruter et de maintenir en poste les meilleurs chercheurs.

Dirigeant l’Unité de recherche de conception et application de nanobiocapteurs électroniques, Delphine Bouilly est la dernière et plus jeune recrue de l’IRIC. Physicienne de formation, elle est professeure adjointe au Département de physique de la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM. Dans le cadre du programme, elle a obtenu la CRC en bionanoélectronique (niveau 2) qui lui permettra de poursuivre ses recherches sur des circuits et capteurs ultraminiaturisés capables de sonder les molécules biologiques (ADN, protéines), pour en étudier leurs mécanismes et permettre de développer des moyens de détecter des maladies, telle que le cancer. 

Matthew J. Smith, qui dirige l’Unité de recherche en signalisation et biologie structurale du cancer et professeur adjoint au Département de pathologie et biologie cellulaire de la Faculté de médecine de l’UdeM, a obtenu la CRC en signalement du cancer et en biologie structurale (niveau 2). Il étudiera entre autres les fonctions de la protéine RAS, reconnue comme l’un des principaux facteurs de l’apparition du cancer chez les humains.

Delphine Bouilly et Matthew J. Smith