Le groupe de Michel Bouvier, directeur général de l’IRIC, publie aujourd’hui un article dans Nature Communications.

Ledit article combinant du savoir en bioinformatique, pharmacologie moléculaire et biophysique-biocapteurs, identifie les déterminants structurels de la sélectivité fonctionnelle du récepteur adrénergique β2 (un membre de la famille RCPG). Les RCPGs (récepteurs couplés aux protéines) sont des protéines multifonctionnelles qui sont impliquées dans la transduction du signal à travers les membranes biologiques et constituent la plus grande famille de cibles médicamenteuses.

En d’autres termes, l’équipe du professeur Bouvier a identifié les parties du récepteur responsables pour l’activation des voies de signalisation spécifiques, ce qui explique comment différents médicaments qui se lient au récepteur adrénergique β2 peuvent activer des voies de signalisation distinctes.

La découverte ouvre la voie à la conception de médicaments qui activent sélectivement les voies de signalisation d’importance thérapeutique tout en évitant celles qui sont impliquées dans des effets secondaires indésirables.

Michel Bouvier est reconnu internationalement pour son expertise et ses découvertes en rapport aux RCPGs.

 

Pour lire l’article complet: http://www.nature.com/articles/s41467-017-02257-x

Evolutionary action and structural basis of the allosteric switch controlling β2AR functional selectivity