Génomique à haut débit

La régulation transcriptionnelle est un processus complexe nécessitant le recrutement de l’ARN polymérase sur des sites de transcription dirigés, la modification de la structure de la chromatine locale et la coordination de l’épissage et de l’exportation du nouveau transcrit. Une déficience dans la coordination de ce processus, telle qu’une transcription mal régulée, qui active de façon inappropriée de gènes altérant le comportement normal des cellules, peut entraîner le développement d’un cancer. Afin de bien comprendre la nature exacte du problème, il est nécessaire d’acquérir une vision globale du système cellulaire.

Notre équipe de recherche est actuellement intéressée à utiliser les dernières technologies à haut débit (comme le séquençage d’ADN de nouvelle génération) pour élucider les connexions sous-jacentes à l’activité transcriptionnelle et à la biologie du cancer. Plus spécifiquement, nous appliquons ces approches à l’étude de la leucémie myéloïde aiguë (LMA) pédiatrique qui présente souvent des réarrangements du gène Mixed Lineage Leukemia (MLL). Nous travaillons également avec un système de modèle humain qui nous permet de générer des leucémies à partir d’échantillons de sang de cordon en utilisant les mêmes gènes de fusion MLL que chez les patients. Les données ARN-seq et épigénétiques générées à partir de ces modèles, ainsi que des échantillons de patients, nous ont permis de mieux comprendre la machinerie moléculaire derrière cette maladie et nous aiderons éventuellement à mieux développer de nouveaux médicaments et traitements.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM