Génétique moléculaire des cellules souches

Cliquez ici pour visiter le site internet externe de l’unité de recherche.

La production journalière de plusieurs milliards de cellules sanguines est nécessaire afin de maintenir l’intégrité du système sanguin chez l’homme. Cette impressionnante production doit son origine à la présence d’une infime proportion de cellules dites « cellules souches hématopoïétiques », celles qui sont transférées au receveur d’une greffe de moelle osseuse. La perturbation des mécanismes de production de ces cellules est à l’origine de maladies et de problèmes cliniques de toutes sortes chez l’humain. Par exemple, la perte de contrôle de la prolifération des cellules souches de la moelle osseuse entraîne la leucémie; notre incapacité actuelle à induire leur renouvellement est un facteur qui nuit sérieusement au succès de greffes de moelle osseuse chez l’être humain.

Notre équipe de recherche se concentre sur l’étude des gènes impliqués dans la régulation de la prolifération, la survie et la différenciation des cellules souches hématopoïétiques normales et leucémiques, et plus particulièrement sur l’étude de deux familles de gènes impliqués dans la leucémie, les gènes Hox et Polycomb. Ces mêmes gènes sont responsables de la production de cellules sanguines normales.

Au cours des quinze dernières années, les travaux de Guy Sauvageau ont donné lieu à des percées déterminantes dans la compréhension de la production des cellules souches hématopoïétiques. Avec son équipe de recherche, il a d’abord identifié le potentiel des gènes HOXB4 et Bmi1 qui permettent la régulation de l’auto-renouvellement de ces cellules. Son laboratoire utilise des approches de criblage fonctionnel qui permettent d’identifier de façon non biaisée les réseaux géniques impliqués dans ce processus.

L’équipe du Dr Sauvageau a aussi développé l’utilisation de protéines recombinantes qui permettent l’expansion des cellules souches hématopoïétiques. Ces travaux, qui passeront bientôt en phases cliniques I, visent à exploiter les sangs de cordon comme source de cellules souches essentielles pour les patients nécessitant une greffe et qui n’ont pas accès à un donneur compatible. Ces percées constituent un progrès marqué dans le domaine de la greffe de cellules souches sanguines. Les travaux de Guy Sauvageau sur le gène Bmi1 pourraient donner lieu à de nouvelles possibilités en matière d’élimination de cellules souches de tumeurs.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM