Mécanismes de la morphogénèse cellulaire au cours de la mitose et de la migration

Cliquez ici pour consulter le site web externe de cette unité de recherche

L’unité de recherche sur les mécanismes de la morphogénèse cellulaire au cours de la mitose et de la migration combine la génomique fonctionnelle et la biologie cellulaire dans le but d’étudier l’armature de la cellule. Le squelette de la cellule, appelé cytosquelette, est constitué de différents types de filaments et joue un rôle important lors des changements qui surviennent dans la forme de la cellule, notamment dans ceux qui vont de pair avec la division et la migration cellulaire. Ce processus, appelé mitose, s’accompagne d’une réorganisation profonde et stéréotypée du cytosquelette, en particulier au niveau des filaments d’actine et des filaments de tubuline. Identifier la nature des interactions entre ces deux réseaux de filaments et comprendre comment ces interactions sont coordonnées au niveau cellulaire, voilà les principaux buts de l’unité de recherche en biologie cellulaire de la mitose.

La division des cellules est un processus étroitement contrôlé par l’organisme. Il n’est donc pas surprenant que les anomalies qui l’affectent soient souvent associées au développement et à la croissance d’une tumeur. En cherchant à comprendre comment l’armature même des cellules participe au contrôle de la division et de la migration cellulaire, Sébastien Carréno et son équipe pourraient ouvrir de nouvelles avenues thérapeutiques pour le cancer.

L’unité de recherche utilise des techniques de pointe de microscopie à haute résolution afin d’observer en temps réel les interactions moléculaires qui façonnent le cytosquelette au cours de la mitose et de la migration de cellules normales et de cellules cancéreuses ainsi que les conséquences de la perturbation de gènes candidats chez des cellules mutantes.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM