Unité de recherche

Découverte de médicaments

Anne Marinier et son équipe composée de près de 45 chimistes et biologistes développent de nouveaux composés chimiques, biologiquement actifs et ayant un potentiel thérapeutique.

Thématique de recherche

Bien que plusieurs médicaments biologiques aient été développés ces dernières années, les molécules chimiques traditionnelles ont encore et toujours leur place dans l’arsenal thérapeutique. L’équipe d’Anne Marinier s’affaire à concevoir, synthétiser, puis à caractériser de nouvelles entités chimiques ayant une activité biologique.

Les chercheurs s’intéressent principalement à des molécules pouvant éventuellement jouer un rôle thérapeutique dans le domaine du cancer ou pouvant servir d’outils pharmacologiques utiles à la découverte de nouvelles cibles biologiques permettant de mieux comprendre les processus biologiques sous-jacents du cancer.

L’équipe travaille aussi à concevoir et à fabriquer des librairies chimiques basées sur de nouvelles structures appartenant à des espaces chimiques inexploités. En se dotant de chimistes et biologistes ayant eu une expérience professionnelle dans le secteur industriel, l’équipe offre une expertise de pointe liée à chacune des étapes de conception du médicament.

Objectifs de recherche

L’équipe d’Anne Marinier conçoit et synthétise de nouvelles entités chimiques ayant une activité biologique et potentiellement thérapeutique. Elle y arrive en optimisant la fonction thérapeutique de certains composés dits « têtes de série » ou « composés phares » identifiés lors de criblages à haut débit ou par voie de synthèse, et ce, à l’aide d’études approfondies de relation structure-activité.

Un autre objectif du laboratoire consiste à identifier de nouvelles cibles biologiques en utilisant des collections de molécules appartenant à de nouveaux espaces chimiques. À la suite de criblages phénotypiques, les têtes de série provenant de ces librairies sont utilisées pour l’identification des cibles suivant différentes approches biochimiques et génétiques. Ces nouvelles cibles deviennent ensuite la pièce maîtresse d’approches thérapeutiques innovantes pour le traitement du cancer ou permettent de mieux approfondir les processus impliqués dans le cancer.

En seulement 10 ans d’existence, l’équipe du laboratoire de chimie biologique et médicinale, de concert avec l’équipe du Dr Guy Sauvageau a déjà connu un franc succès dans la mise au point de la molécule UM171, aujourd’hui en essai clinique à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et bientôt ailleurs dans le monde. Les résultats prometteurs de la première étude de phase I/II sont porteurs d’espoir pour optimiser le traitement des patients atteints de maladies du sang dont les leucémies, les myélomes et les lymphomes. Les résultats concluants de cet essai clinique permettent d’envisager une meilleure efficacité de la procédure de greffe de cellules souches, tout en réduisant ses complications, et ce, pour le bénéfice de milliers de patients.

Domaines de recherche

Équipe de recherche

Publications