Unité de recherche

Signalisation et croissance cellulaire

Sylvain Meloche et son équipe étudient les mécanismes de signalisation qui contrôlent la division cellulaire, la différenciation et la survie des cellules normales et cancéreuses. La recherche vise à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour le traitement du cancer basées sur ces mécanismes.

Thématique de recherche

La prolifération tissulaire est un processus finement contrôlé qui résulte d’un équilibre entre la division et la mort cellulaire. Chez les organismes multicellulaires, les cellules interrogent continuellement leur environnement sur la présence de nutriments et de signaux (mitogènes, facteurs trophiques, stress) afin de décider si elles doivent s’auto-renouveler, proliférer, se différencier ou mourir. Une mauvaise interprétation de ces signaux peut entraîner le développement d’un cancer.

Le laboratoire de Sylvain Meloche utilise une approche interdisciplinaire pour comprendre comment les voies de signalisation contrôlent le destin des cellules normales et cancéreuses. Définir l’importance et l’inter-connectivité de ces évènements de signalisation permettra de mieux comprendre le processus de transformation maligne et aidera à l’identification de nouvelles molécules cibles pour le traitement du cancer.

Objectifs de recherche

L’équipe de Sylvain Meloche s’intéresse en particulier au mode d’action, à la régulation et aux cibles des protéines kinases de la famille des MAP kinases, principalement ERK1/2 et ERK3/4, connues comme des régulateurs essentiels de la prolifération cellulaire, et des kinases de la famille SRC. Son laboratoire a développé de nombreux modèles de souris génétiquement modifiées pour étudier le rôle physiopathologique de ces enzymes.

Ses travaux portent aussi sur l’analyse des voies de signalisation impliquées dans le développement des cancers du foie dans le but d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et nouveaux biomarqueurs. Entre autres, le professeur Meloche participe à des études combinant une caractérisation des altérations moléculaires de cancers du foie à l’analyse d’images par des approches d’intelligence artificielle afin d’identifier des marqueurs d’imagerie spécifiques à chaque type de cancer. Les biomarqueurs d’imagerie offrent une alternative plus simple et moins invasive pour reconnaître précisément un type de tumeur et pourraient mener à des solutions thérapeutiques personnalisées et plus abordables pour lutter contre le cancer.

Enfin, l’équipe du professeur Meloche s’intéresse depuis longtemps au système ubiquitine-protéasome de dégradation des protéines et à son rôle dans la signalisation cellulaire et la prolifération cellulaire. Un des objectifs est de montrer que certaines composantes de ce système de régulation constituent des cibles thérapeutiques potentielles dans le cancer et de développer des molécules inhibitrices de leur activité pouvant être utilisées dans de nouvelles thérapies ciblées anti-cancer.

Domaines de recherche

Équipe de recherche

Publications