Signalisation intracellulaire

Notre équipe s’intéresse depuis un bon nombre d’années aux mécanismes de signalisation de la voie Ras/MAPK impliquée, entre autre, dans le contrôle de la prolifération et de la différenciation cellulaire.

Cette voie très conservée au cours de l’évolution des métazoaires et souvent hyperactivée dans plusieurs types de cancers humains, comprend à la base trois kinases (RAF, MEK et MAPK) qui transmettent, par le biais de phosphorylation en cascade, les signaux émis pas la petite GTPase Ras – elle-même activée par divers stimuli prolifératifs ou de différenciation.

Nous employons des approches génétiques, de génomiques fonctionnelles et biochimiques chez la drosophile dans le but de caractériser le mécanisme de signalisation de la voie Ras/MAP kinase. Nos travaux actuels s’articulent autour de trois thématiques : 1) contrôle du mécanisme de dimérisation Ras-dépendant de la kinase RAF conduisant à son activation catalytique; 2) coordination et régulation du processus de signalisation par le biais de protéines d’échafaudage; 3) contrôle des niveaux protéiques de MAPK et son influence sur la signalisation Ras/MAPK.

Par ailleurs, nous utilisons la drosophile comme système expérimental pour l’identification de gènes modulateurs d’oncogènes leucémogéniques.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM