Nouvelles

Michel Bouvier est récipiendaire du prix Killam 2021 en sciences de la santé

Publié le 3 February 2021

Michel Bouvier, Directeur général de l’IRIC et Professeur au Département de biochimie et médecine moléculaire de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, est récipiendaire du prix Killam 2021 en sciences de la santé.

Parmi les plus prestigieuses distinctions au pays, les prix Killam sont remis chaque année par le Conseil des arts du Canada à des chercheurs et chercheuses du pays, qui se sont distingué(e)s en faisant preuve d’excellence et en ayant un impact marquant dans leur domaine.

Expert mondialement reconnu de la signalisation cellulaire et de la pharmacologie moléculaire, Michel Bouvier a réalisé plusieurs percées d’envergure dans le domaine des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG). Ces récepteurs permettent à la cellule de répondre de façon adaptée aux changements de son environnement en activant une ou plusieurs voies de signalisation intracellulaire lors de la fixation d’hormones, de neurotransmetteurs ou d’autres ligands spécifiques. Des perturbations de ces mécanismes de signalisation sont à la source de nombreuses maladies. Les RCPG constituent ainsi la plus grande classe de cibles thérapeutiques visées par l’industrie pharmaceutique. Les travaux de Michel Bouvier, articulés autour de la double préoccupation de mieux comprendre les mécanismes de base contrôlant la signalisation par les RCPG, et le développement d’approches et d’outils technologiques pour découvrir des thérapies innovantes, ont donné naissance à de tout nouveaux concepts aux retombées directes sur la découverte de nouveaux médicaments.

Ses nombreuses contributions au domaine de la pharmacologie moléculaire ont déjà été reconnues par l’attribution de nombreux prix et distinctions, notamment; le prix Joe Doupe de la Société canadienne d’investigations cliniques (1993), la chaire Hans Selye/Bristol-Myers Squibb de biologie cellulaire à l’UdeM (1997), le prix Merck-Frosst de la Société canadienne de biochimie et de biologie moléculaire et cellulaire (1997), le Prix Michel-Sarrazin du Club de recherches cliniques du Québec (2010), les prix Léo-Pariseau (2004) et Adrien-Pouliot (2011) de l’Association francophone pour le savoir, le prix du chercheur chevronné de la Société canadienne pour les biosciences moléculaires (2012), le prix Julius Axelrod en pharmacologie de l’American Society for Pharmacology and Experimental Therapeutics (2017) et le Prix du Québec Wilder Penfield pour ses contributions exceptionnelles dans le domaine biomédical (2017). Michel Bouvier est membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé et de l’Académie des sciences de la Société royale du Canada. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en signalisation cellulaire et pharmacologie moléculaire.

Autant sur le plan scientifique que sur celui de l’organisation de la recherche, Michel Bouvier exerce une influence déterminante à l’échelle nationale et internationale. Son leadership à l’IRIC a aussi influencé de façon majeure les interactions entre la recherche académique et industrielle suivant des modèles innovateurs.

« Il me fait extrêmement plaisir, au nom de toute la communauté de l’IRIC, de féliciter Michel Bouvier pour cette reconnaissance prestigieuse des plus méritées. Le prix Killam souligne l’importance et l’envergure des contributions de Michel Bouvier à la recherche biomédicale, tant au niveau fondamental que translationnel. Par ailleurs, il est important de souligner l’immense contribution de Michel Bouvier depuis bon nombre d’années au développement de l’IRIC, à ses nombreux succès et à son rayonnement international. Là encore, son apport se distingue par l’originalité de sa pensée et l’audace dont il a su faire preuve pour soutenir le modèle de recherche unique de notre Institut », mentionne Marc Therrien, directeur scientifique de l’IRIC.

À l’UdeM, il a été Directeur du Département de biochimie entre 1997 et 2005 et a été Vice-recteur associé à la recherche, la découverte, la création et l’innovation (2015-2017). Il est directeur-fondateur du Groupe de recherche universitaire sur les médicaments (GRUM) et ancien président du Réseau québécois de recherche sur les médicaments (RQRM). Il a été PDG d’IRICoR, un centre d’excellence en commercialisation et en recherche spécialisé en découverte de médicaments, de 2011 à 2016. Sur le plan du mentorat et du développement de la relève scientifique, il a accompagné plus de 115 étudiant(e)s aux cycles supérieurs et stagiaires postdoctoraux qui ont suivi une formation de recherche sous sa direction.

Pour en apprendre davantage sur les travaux du laboratoire Bouvier