Conception et application de nanobiocapteurs électroniques

unitedelphine_frLes composants électroniques ont atteint un tel degré de miniaturisation qu’il est maintenant possible de construire des circuits de dimensions comparables à la taille des macromolécules biologiques, tels que l’ADN ou les protéines. Notre unité de recherche utilise les techniques les plus avancées de nanofabrication pour assembler des capteurs électroniques ultraminiaturisés (nanobiocapteurs) permettant d’isoler des macromolécules individuelles et de réaliser des mesures en temps réel de leurs interactions. Les fluctuations de courant électrique de ces dispositifs permettent de détecter une succession de réactions chimiques, interactions moléculaires et/ou changements de conformation sur une même macromolécule, en couvrant un large spectre de gammes temporelles. L’observation directe de la dynamique moléculaire est particulièrement prometteuse pour décoder les interactions locales et non-collectives caractérisant les molécules biologiques, dans le but de mieux comprendre les mécanismes biochimiques fondamentaux gouvernant la santé et les maladies humaines.
Notre unité de recherche s’intéresse spécifiquement à la dynamique des interactions dans les acides nucléiques, à la catalyse enzymatique et à la détection de biomarqueurs à l’aide d’essais électroniques à base d’anticorps. Notre approche est fortement interdisciplinaire, combinant des chercheurs et techniques en provenance de différents domaines, tels que la biophysique, le génie physique et biomédical, la chimie analytique et physique, la biochimie et la nanoélectronique. Notre objectif est de développer les nanobiocapteurs électroniques pour en faire une technologie d’analyse biomédicale abordable, compacte et multifonction, afin d’outiller les chercheurs et cliniciens dans les domaines de l’immunologie et de la cancérologie.

Suivez l'IRIC

Logo UdeM